Affiner sa silhouette : l’été se prépare maintenant !

L’essayage du maillot de bain approche, êtes-vous prêt (e) à aimer votre silhouette sous tous les angles ?

 

Réduire les amas graisseux sans chirurgie
Les amas de graisses localisées sur le ventre et les hanches sont très difficiles à éliminer malgré l’exercice physique et/ou les régimes. Il est désormais possible d’éliminer les poignées d’amour, les bourrelets sous le soutien-gorge, les amas graisseux des hanches, du ventre ou des cuisses en 1 seule séance, durablement et sans recours à la chirurgie.

Comment ?
Grâce à un refroidissement contrôlé, les cellules graisseuses sont détruites et éliminées naturellement et progressivement par les cellules de l’organisme. Un seul appareil, Coolsculpting, est agréé par la FDA et possède un marquage CE, garanties de son efficacité et de la sécurité de l’appareil.

Comment se déroule une séance de cryolipolyse ?
Après avoir déterminé la/ou les zones à traiter, l’applicateur aspire le bourrelet à traiter. Il n’y a pas de douleur mais un possible inconfort avec des picotements lors de l’installation du froid est possible. La séance dure 35 minutes et se termine par un massage énergique (pas très agréable) de la zone traitée.

Pour aimer sa silhouette sous tous les angles : 25 à 40% de graisse en moins !
En principe, 1 seule séance est suffisante. Elle permet d’obtenir une réduction de 25 à 40 % des cellules graisseuses. La silhouette s’affine dans les semaines qui suivent la séance. Le résultat définitif est visible dans les 3 mois.

Cerise sur le gâteau : la peau est plus ferme, de 25 à 30% . Cette amélioration, s’explique par une induction de la fabrication de collagène du fait de l’étirement de la peau pendant la séance.
C’est un argument de plus en faveur de la cryolipolyse versus la liposuccion ! En effet, après une liposuccion, on n’observe pas d’amélioration de la qualité de la peau.

Pour plus d’infos, visionnez le reportage Coolsculpting de l’émission Capital du 9 avril 2017

Related Post

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Related Post