Chikungunya, les moustiques ne mangent pas tous à la même heure !

Photo de moustique libre de droitsLes moustiques peuvent transmettre par leurs piqûres différentes maladies comme le paludisme, le chikungunya ou la dengue.Or l’institut de veille sanitaire vient de déclarer que le risque d’une épidémie de chikungunya cet été en France métropolitaine est plus important qu’habituellement, en particulier dans les 18 départements du sud de la France. Pour ceux qui partent aux Antilles cet été, il faut savoir que 8% de la population est touchée par le « chik » en Martinique et 7% en Guadeloupe. Comme il n’existe aucun vaccin ni traitement spécifique, la prévention contre la piqûre du moustique tigre reste le meilleur des moyen de l’éviter. Pour cela, il faut connaitre ses horaires de « repas » afin d’éviter bien des ennuis ! Les moustiques Aedes, dont fait partie le moustique tigre, piquent toute la journée ; il faut donc porter des vêtements et appliquer des répulsifs sur les zones découvertes même en pleine journée. Ils sont vecteurs du chikungunya mais aussi de la dengue. L’anophèle, moustique vecteur du paludisme, au contraire, pique à la tombée de la nuit et impose une protection efficace, surtout le soir: vêtements imprégnés de produit anti- moustique, spray ou crème sur les parties découvertes. Mais contrairement à la dengue ou au chikungunya, il existe un traitement préventif anti-paludéen, adapté à la zone où vous partez en vacances (à cause des résistances possibles du moustique).Bref, cet été, protégez-vous !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone