Chouchouter sa peau aux sports d’hiver EPISODE 3

Froid, vent et réverbération sur la neige : tout est réuni pour que votre peau soit agressée pendant les sports d’hiver !

La crème solaire, toujours !

On choisit un produit solaire avec un SPF élevé, au moins 30, en montagne. Le froid, les nuages diminuent la sensation d’exposition solaire et pourtant…la neige réfléchit 85 % des UV ( pour seulement 17% sur le sable !) et l’altitude…la quantité d’UV reçue augmente de 10 % tous les 1000 mètres. Surtout, on la ré-applique toutes les deux heures. Attention aussi à la pause déjeuner, où casque, bonnet seront ôtés, les oreilles seront alors aussi exposées.

Et pour conserver la bonne mine des sports d’hiver, on prévoit un peeling superficiel chez le dermato dans les 3 semaines qui suivent le retour. Ce type de peeling peut s’effectuer sur peau bronzée.

La lucite hivernale

Certains enfants et adolescents développent des lésions granuleuses sur le visage qui démangent beaucoup et sont l’équivalent de la lucite estivale bénigne, il s’agit d’une lucite hivernale. Il y a de grandes chances que l’affection se répète durant plusieurs années et le mieux reste la prévention : le dermatologue prescrira un traitement par voie orale de vitamines et d’anti- oxydants à commencer 15 jours avant l’exposition solaire et à continuer durant le séjour ; bien entendu, application toutes les deux heures d’un SPF 50+. Et si malgré cela, l’affection se déclenche, un traitement anti- histaminiques associé à des crèmes réparatrices calmera les lésions.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone