La peau, un organe très sensible au stress !

relaxLa peau est un l’un des organes les plus innervés du corps. Les fibres nerveuses pénètrent au cœur même de celle-ci où leurs ramifications forment de multiples connexions avec l’ensemble des cellules cutanées. Ces connexions entre les cellules nerveuses et la peau sont proches des synapses l’on retrouve dans le cerveau. Mieux, on sait maintenant que les cellules cutanées sont capables de sécréter des neuro- médiateurs tout comme les cellules nerveuses. Les neuro- médiateurs sont des substances chimiques  qui modifient, de manière spécifique, l’activité des cellules. Ils sont responsables de phénomènes aussi variés que la douleur, des démangeaisons, une réaction inflammatoire, une rougeur ou à l’inverse une pâleur de la peau, la sudation, la croissance des poils, l’excrétion de sébum, ou la cicatrisation.Dans les maladies cutanées ou l’immunité et/ ou l’inflammation jouent un rôle important, le stress rompt l’équilibre entre les différents neuro- médiateurs sécrétés. Sans créer de maladies, le stress amplifie des maladies sous-jacentes ou induit des poussées. C’est le cas pour le vitiligo, le psoriasis, l’herpès ou l’eczéma par exemple.

Related Post

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Related Post