L’éducation thérapeutique, c’est quoi ?

Les maladies chroniques sont, par définition, longues avec des poussées plus ou moins espacées en partie grâce aux traitements. Le problème récurent est le décalage entre le traitement prescrit et son exécution. La lassitude, la négligence et le manque d’adhésion aux traitements prescrits, causant à leur tour, des rechutes plus fréquentes. D’où la nécessité d’éduquer le patient, lui faire comprendre que l’application à la lettre de la prescription et de la posologie est essentielle pour l’efficacité du traitement.

En dermatologie, la dermatite atopique est une pathologie dans la quelle l’éducation joue un rôle très important.  Cette affection touche jusqu’à  25%  des enfants et 7% des adultes dans les pays industrialisés. Cette affection, qui se caractérise par des poussées d’eczéma chez le nourrisson et le petit enfant, nécessite une excellente compréhension de la maladie par les parents. Car les traitements locaux sont longs et fastidieux lors des poussées d’eczéma mais aussi en dehors : plus la peau sera correctement hydratée au quotidien, moins les poussées seront présentes. Ensuite la nature des traitements fait souvent peur aux parents notamment et la corticophobie (peur d’appliquer des crèmes contenant de la cortisone), source d’une mauvaise exécution du traitement.

D’où la mise en place de différentes actions, écoles, qui, grâce à des équipes pluridisciplinaires de dermatologues, pédiatres, allergologues, infirmières,  psychologues aident a mieux faire comprendre la maladie et les traitements aux parents mais aussi aux enfants à partir de 8 ans.

Related Post

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Related Post