Les vérités sur les séances d’UV artificiels

attention13,4% des Français déclarent avoir pratiqué des séances d’UVA surtout les femmes et les sujets jeunes; voici les vérités à connaître avant de décider de faire une séance d’UV.- La couleur obtenue en cabine UV n’est pas du bronzage.Les séances d’UV artificiels ne procurent pas de bronzage mais une coloration transitoire de la peau induite par une oxydation de précurseurs de la mélanine, et nécessite un entretien très régulier pour entretenir la coloration surtout pour les peaux claires.- Les UVA basse pression et haute pression : même danger !La dose d’UVA émise lors d’une séance avec des lampes « haute pression » peut être jusqu’à 16 fois supérieure à celle du soleil ! Les UVA basse pression ne sont pas moins dangereux, il faut seulement plus de temps (20 à 30 min) pour délivrer une dose identique à celle obtenue en 3 min avec des lampes haute pression.- Les UV artificiels n’ont jamais préparé la peau à l’exposition solaire; ils ne font que s’ajouter aux effets néfastes du soleil et ne protègent pas du coup de soleil surtout induit par les UVB.- Les expositions intenses et répétées aux rayonnements UV augmentent le risque de cancer cutané. Et cela concerne les UV de l’exposition solaire naturelle tout comme les UVA artificiels.- Les UV induisent un vieillissement cutané prématuré: taches, rides et ridules, perte d’élasticité. Si, en plus, vous fumez, ce vieillissement sera d’autant plus important.- Les dégâts causés à la peau sont irréversibles.- L’exposition aux UV artificiels est interdite aux mineurs et aux femmes enceintes.Si après toutes ces mises au point, vous avez encore envie de finir votre forfait de séances UV…

Related Post

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Related Post