L’exposition aux animaux domestiques réduirait le risque d’eczéma de l’enfant.

eczemaLe contact dans les premiers mois de vie avec un animal domestique et à ses microbes réduirait le risque de sensibilisation allergénique et donc d’eczéma de l’enfance. Près de 400 études ont été examinées afin de vérifier si l’exposition à un animal domestique pendant la grossesse et la petite enfance influait sur la survenue de l’eczéma. Les auteurs concluent que le risque est diminué avec le chien mais pas avec le chat. La différence de microbes chez le chat et le chien en serait la cause. Pelucchi C et al. Pet exposure and risk of atopic dermatis at pediatric age : A  meta analysis of birth cohort studies. J Allergy Clin Immunol 2013 ;132 :616-22

Related Post

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone

Related Post