L’urticaire est loin d’être synonyme d’allergie !

urticaire12 à 20% de la population présentera dans sa vie au moins une crise d’urticaire.L’urticaire se définit comme l’apparition de plaques surélevées, rouges, d’une taille allant de quelques millimètres à plusieurs centimètres et qui grattent constamment. Elles restent quelques minutes à plusieurs heures avant de disparaître sans laisser de traces.

La cellule cutanée en cause est le mastocyte. Certains facteurs, alimentaires par exemple, induisent la libération par le mastocyte d’une substance, l’histamine, responsable des différents signes de l’urticaire. Le gros problème dans l’urticaire n’est pas le diagnostic qui est assez facilement fait par le patient, mais la recherche de la cause.

D’où l’importance de l’interrogatoire pour orienter la cause. L’urticaire est souvent considéré, à tort, comme d’origine allergique ; en fait seulement  5-10% des urticaires sont d’origine allergique. Ainsi, La majorité des urticaires médicamenteuses ou alimentaires (fraises, crustacés) sont des réactions non allergiques liées à un effet toxique direct du médicament ou l’aliment sur les mastocytes.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone