Le maquillage améliore la qualité de vie !

25879895_sDes affections dermatologiques visibles aux yeux de tous, comme la rosacée, le vitiligo ou le masque de grossesse sont toujours très mal vécues par les patients. Pourtant le maquillage correcteur améliore considérablement la qualité de vie et permet d’attendre les premiers résultats des traitements que l’on peut leur proposer. Pour masquer les lésions, il faut utiliser un maquillage correcteur qui contient 5 à 8 fois plus de pigments qu’un fond de teint classique avec un pouvoir couvrant plus important et une facilité d’étalement.Cependant un rapide apprentissage est nécessaire pour obtenir des résultats optimums : le correcteur de teint s’applique en tapotements du bout du doigt et est ensuite travaillé en petits mouvements circulaires afin de bien répartir le produit. Le choix de la teinte est également capitale pour un maquillage réussi : ce sera celle de la peau au naturel ; en cas de rougeurs très importantes, on peut appliquer une touche de vert (couleur complémentaire du rouge et qui la neutralise) avant l’application du correcteur de teint. Pour terminer, l’application d’une poudre fixe le maquillage et procure une meilleure tenue.En cas de bains de baignade, une pulvérisation d’eau  micronisée tamponnée doucement avec une serviette en papier favorisera la tenue du maquillage.Attention, les maquillages correcteurs ne sont pas hydratants et ils doivent être précédés par l’application de son soin habituel.Deshayes Ph. Rosacé-prise en charge de patients : hygiène et maquillage. Annales de dermato et vénéréo (2014) 141, S179-S183.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someone